Publié le 30 Juillet 2015

au plus loin

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les baigneurs

Publié le 29 Juillet 2015

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les baigneurs

Publié le 23 Juillet 2015

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis ces voix qui percent, qui disent qu'avec la chaleur, le matin, on ouvre les portes et les fenêtres et que c'est par là qu'ils entrent, les serpents, ces sales bêtes, qu'on ne peut pas les toucher, ces sales bêtes, qu'elles sont effrayantes et qu'elles entrent partout l'été dans les maisons avec la chaleur, oui partout dans les maisons avec la chaleur, et que c'est par là qu'ils entrent, les serpents.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la nuit, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis ce silence d'acier qui nous incendie.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis, soudain, cette humeur bleue qui lui voile les yeux et ses doigts qui caressent sa cuisse.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis, soudain, une envolée, un rodéo, une aventure.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis, soudain, rien.

un homme sur un banc
un homme sur un banc

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Publié le 20 Juillet 2015

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Publié le 16 Juillet 2015

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Publié le 12 Juillet 2015

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Publié le 8 Juillet 2015

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Publié le 4 Juillet 2015

Le point de départ est cette idée que dans mes dessins, il ne se passe rien ou si peu. Alors, oui, il s'agirait bien de passer "à l'attaque" et cette confirmation que ce sont bien les traits qui décident, que l'énergie graphique n' a rien à voir avec l'intention du scénario, du récit, de l'histoire que les dessins sont sensés délivrer et qu'il y a bien, au fond, comme un libre cours, un libre destin du dessin.

à l'attaque
à l'attaque
à l'attaque

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Publié le 2 Juillet 2015

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Publié le 29 Juin 2015

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde