Train de nuit

Publié le 15 Août 2010

"Une fois, j'avais seize ans."


Marguerite Duras, le train de Bordeaux in La vie matérielle

 

train de nuit

 

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Marguerite D.

Repost 0
Commenter cet article

ANNE 16/10/2010 04:24


J'ADORE TES PORTRAITS,l'ESCENCIA, DES VOEUX SONT UNE DÉLECTATION. JUSQU'À TÔT, ANNE


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/10/2010 08:12



:-))



Isabelle 20/08/2010 22:35


J'aime son regard ... j'y vois ma tristesse


Gilbert Pinna, le blog graphique 21/08/2010 08:48



L'encre, miroir-flaque.



Dominique Hasselmann 20/08/2010 11:29


Marguerite Durail (pousse entre les traverses).


Gilbert Pinna, le blog graphique 20/08/2010 19:01



... La vie du rail ... toute une littérature :-)



TG 15/08/2010 12:56


"Pendant le voyage de nuit de Bordeaux et Paris, j’imaginais les reproches qu’il m’adresserait, je préparais ma défence. Comme on se laisse influencer par les poncifs du romans et du théâtre!"
François Mauriac dans Nœud de vipères.


Gilbert Pinna, le blog graphique 15/08/2010 16:57



... et dans le compartiment qui hoquette, l'écrivain aperçut la jeune fille, un peu frêle mais déjà si puissante.



Kitty 15/08/2010 11:24


Seize ans : peut-être l'enfer, qu'un train de nuit peut rendre un moment supportable ?
J'aime la justesse de l'expression de ce portrait.


Gilbert Pinna, le blog graphique 15/08/2010 16:54



Dans les années trente, de retour de Saïgon. Merci Kitty.



TG 15/08/2010 09:25


Marguerite allait-elle rencontrer François Mauriac?


Gilbert Pinna, le blog graphique 15/08/2010 10:44



... je ne pense pas.