le petit ennui bleu des terrasses

Publié le 2 Septembre 2013

autour du guéridon qui, parfois, fait comme un âtre

autour du guéridon qui, parfois, fait comme un âtre

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dominique Hasselmann 04/09/2013 10:48

Le guéridon tourne et les verres en sont les aiguilles...

Gilbert Pinna 04/09/2013 11:49

(... encore un coup de vos champs magnétiques... )

DAutrou 03/09/2013 21:41

l'ennui existentiel ?

Gilbert Pinna 04/09/2013 08:55

... oui, cette petite chose qui surgit en terrasse et ailleurs...

louise blau 03/09/2013 10:32

et pour tromper l'ennui, dans la fumée, des cigarettes, l'amour leur revenait peut-être, ils fredonnaient des mots bleus, des mots qu'on dit avec les yeux, etc.

Gilbert Pinna 03/09/2013 10:42

... des Gitanes bleues ?

Gilbert Pinna 03/09/2013 09:36

... cette indécidable décision, se lever et partir.

patrick verroust 02/09/2013 20:30

A l'approche de l'heure bleue, la frime des papotas, couleur café, instille son ennui et une discrète envie de fuir.Guère sont ceux qui s'échappent...l'instinct grégaire terrasse les velléités...