une soif inextinguible

Publié le 15 Septembre 2013

Pour cette ronde de septembre, autour du mot "Rencontre(s)", j'ai le très grand plaisir

d'accueillir " même si " et moi je tourne chez Jacques d'Anglejan " un promeneur "

... et qu'ainsi, de blog à blog, roule la ronde :

" la distance au personnage " chez " quotiriens " chez " loin de la route sûre " chez

" même si " chez " le blog graphique " chez " un promeneur " chez " mesesquisses "

une soif inextinguible

l'invite de la lumière

se laisser à la rencontre

Prochaine ronde le 15 décembre

Prochaine ronde le 15 décembre

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Ainsi une eau lustrale est offerte aux cavaliers de l'apocalypse et à leurs montures, don pour qu'ils se désaltèrent avant de poursuivre leur soif inextinguible de chevauchées exterminatrices, prémices de la fin du monde.La lumière née du noir comme le bien du mal...
Répondre
Q
J'ai vu de la lumière, la buvette était éclairée, alors je suis entré...
Répondre
E
un instant, oui, et plus jamais, et parfois un tremplin pour des déambulations rêveuses
E
vous avez bien fait :)
J
songer qu'à chaque instant le même soleil baigne une autre terre, que le monde tourne - mal peut être, incliné sur l'axe, mais il tourne -. L'instant d'après songer aux traces humaines, et que ce cendrier là vu d'un peu loin nous semble un bénitier à l'entrée de Vézelay (alors partir dans une longue digression sur l'admirable jeu de la lumière semblant traverser le calcaire rose etc.). Puis finalement s'abandonner au peu, au silence, à ce qui suffit..
Répondre
E
@Jacques<br /> oui, un instant, et plus jamais, mais parfois un tremplin pour des déambulations rêveuses
C
lâcher prise...
Répondre
E
@Céline<br /> mais si difficile
L
Frappée par la lumière elle buvait à grands traits
Répondre
E
@Louise<br /> une soif ardente parfois, puissions-nous être éclairé(e)s
G
un bain de lumière, en somme
Répondre
E
@Gilbert<br /> où se débarrasser de ses scories, oui
D
Un coeur en pointillé
Répondre
E
@Dominique<br /> intermittences