que je ne triche pas

Publié le 15 Décembre 2012

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les fantômes de Kafka

Repost 0
Commenter cet article

Dominique Hasselmann 21/12/2012 09:52

Vapeur d'eau (comme les cigarettes électroniques), la bouche ne laisse aucune trace rouge sur le filtre !

Gilbert Pinna, le blog graphique 21/12/2012 10:05



... pas de trace de sa rage rouge, non.



DAutrou 16/12/2012 20:27

Bon sang, cette vitre...

Gilbert Pinna, le blog graphique 17/12/2012 07:02



http://gilbertpinnalebloggraphique.over-blog.com/article-la-vitre-57299371.html



Louise Blau 16/12/2012 07:50

Yeux lavés de pluie
Délavés de suie se détournent
De leur dessein

Gilbert Pinna, le blog graphique 16/12/2012 20:08



... alchimie du petit vapeur.



Maria-D 15/12/2012 17:41

Bouche en sang
charnue
au goût de cerise

Gilbert Pinna, le blog graphique 16/12/2012 20:06



(ah, oui le goût de la cerise...)



julien 15/12/2012 12:22

il s'en passe sur ce petit vapeur !! ;)

Gilbert Pinna, le blog graphique 15/12/2012 13:09



... une croisière, en somme.



TG 15/12/2012 12:11

le petit vapeur est sans reproche…

Gilbert Pinna, le blog graphique 15/12/2012 13:08



... couler/s'écouler.



patrick verroust 15/12/2012 11:56

Elle se veut la sauveuse,elle ne le laissera pas couler,se dissoudre alors que c'est son dessein de n'être plus que l'ombre de lui-même, de se confondre, littéralement, avec la vapeur du
vaporetto...Tous ses lacs de larmes n'y pourront rien changer....

Gilbert Pinna, le blog graphique 15/12/2012 13:07



http://gilbertpinnalebloggraphique.over-blog.com/article-l-ombre-de-franz-67804054.html



patrick verroust 15/12/2012 11:53

Elle ne le laissera pas couler....et n'ira pas cafter....que son dessein est de s'effacer de n'être, plus, littéralement ,que l'ombre de lui même, de se confondre avec la vapeur du vaporetto..