Les boutons dorés

Publié le 28 Octobre 2009

"L'uniforme, qui n'était pas tout neuf lorsqu'il l'avait reçu, n'était donc pas de la première propreté, malgré le soin qu'en prenaient la mère et la soeur, et pendant des soirées entières, Gregor restait assis à regarder le vêtement couvert de taches, avec ses boutons dorés toujours bien astiqués, dans lequel le vieillard dormait très inconfortablement et pourtant d'un sommeil paisible."
                                                                                   Kafka, La Métamorphose



                                                                 
                                                                                                                                                                                         

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les fantômes de Kafka

Repost 0
Commenter cet article