le grand rire bleu

Publié le 16 Novembre 2010

Et Cesario l'embrouillé  dit :

" Je ne suis pas Barbe bleue, je suis le grand rire bleu." 

 

Image 305

 

(Cliquer sur lesdessin pour l'agrandir)

 

 

 

 

 

Image 015-copie-1

 

Le soleil blanc  (cliquer)

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Ceux de la bande

Repost 0
Commenter cet article

co errante 20/11/2010 11:10


Se perdre dans ce grand (et gros rire) bleu... RéjOUIssant !


Gilbert Pinna, le blog graphique 20/11/2010 11:52



... oh, OUI !



patrick verroust 18/11/2010 13:15


Les popées de son , les poupées de cire les a t-il toutes croquées? bégaiement d'angoisse.


Gilbert Pinna, le blog graphique 18/11/2010 13:32



... toutes aimablement digérées, oui.



patrick verroust 17/11/2010 23:04


Cesario di Gorgonzola fut un sacré soldat .Pour son malheur , il rencontra un sergent recruteur qui l'attrapa avec quelques pichets de chianti et une fiasque de grappa .
Il débuta sa carrière, engagé volontaire dans le régiment d’Auvergne. Il y a gagna sa réputation de bleu d’Auvergne ou des causses. Il partit servir aux colonies . Il y fut un brave bleu d'outremer
. Il devint pote avec les « hommes bleus ».Pour rentrer en métropole, Il revint servir sous la bannière d'Orange. Il sauva sa peau. Mais en avait vu de toutes les couleurs, plus d'une
fois il fut vert de peur et riait jaune. Il prit la liturgie militaire en horreur le fit tellement rire, d'un rire énorme de bleu dangereux pour le moral des troupes. Lors d'une trêve, les chefs de
guerre, ,amis et ennemis s’allièrent pour lui verser une pension,, lui donnèrent un laisser passer , le renvoyèrent au pays. Il en rit encore. Nom De Bleu!


Gilbert Pinna 18/11/2010 08:57



Cesario, l'épopée... :-)



Frederique 17/11/2010 19:40


Le grand bleu n'a pas de moustaches, si ce n'est d'écume mais la belle est une ogresse ; voici une féminité fort virile !


Gilbert Pinna, le blog graphique 17/11/2010 20:03



... une barbe d'écume, oui... Cesaria vous salue !...



Totoff 17/11/2010 19:17


Cesario est un ogre rieur, généreux...et j'aime bien !


Gilbert Pinna, le blog graphique 17/11/2010 20:02



:-)



MuLM 17/11/2010 14:50


on plonge dans ce grand bleu
on ne s'y noie pas, ou alors de joie ;)


Gilbert Pinna, le blog graphique 17/11/2010 16:55



... ( prévoir tout de même une petite bouée de sauvetage...)



Aléna 17/11/2010 10:16


ce bleu décidément, c'est votre (sa) couleur!


Gilbert Pinna, le blog graphique 17/11/2010 11:00



... bon sang de bon sang bleu, oui...



Dominique Hasselmann 17/11/2010 05:54


Moustache indélébile : le bleu de méthylène la suit à la trace. Nietzsche avait de l'humour.


Gilbert Pinna, le blog graphique 17/11/2010 08:51



Ecce Cesario.



marie guegan 16/11/2010 22:14


Barbe bleu est mort vive le grand rire bleu je l'ai vu aujourd'hui , c'est pour de vrai c'est!


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 22:24



... Voir ce grand rire bleu, c'est tout aussi bien l'entendre dans ses crépitements... c'est !



lasiate 16/11/2010 22:09


un sourire d'amuse-gueule ;)


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 22:22



... juste avant le grand festin...



patrick verroust 16/11/2010 22:05


Plonger dans le grand bleu , être croquée dans un grand rire bleue même par Barbe Bleue , obéir ou désobéir à l'ordre ou à ses pulsions, telle est la question.. Barbe bleue, aussi, peut trouver son
chakkra , virer à l'orange, maitriser son feu intérieur, libérer sa créativité et son dynamisme . Il peut,soudain, le soudard, trouver merveilleux le soleil qui poudroie, l'herbe qui verdoie. Sur
la palette du peintre qui veut saisir les émotions essentielles, loin des impressions primaires, atteindre les envies de bonté, de beauté refoulées au fond de chacun, le bleu et l'orange sont
complémentaires.

Césario, hirsute et étrange, a soif d'amour , déborde de vitalité joyeuse à en devenir bleu de rire , orange de joie. Il a droit à sa part de rire, le sait , offre sa tonitruance rabelaisienne. Il
en ballote d'un
rire communicatif.


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 22:28



Plonger direct dans le grand bleu, oui, et se couler dans ses tressaillements.



anonyme 16/11/2010 20:45


Le grand rire bleu du bleu du ciel.


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 21:13



... quand il rit, Cesario fait résonner le ciel... sa dimension gargantuesque.



julien 16/11/2010 17:37


A l'entendre, le rire de Césario est franc du collier...pas d'embrouille !


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 17:58



Un rire franc et massif ?...



la laitière 16/11/2010 16:45


oups, moi j'ris jaune :)


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 17:02



... le lait va tourner.



PhA 16/11/2010 16:34


Grosse voix.


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 17:03



... inqualifiable.



saravati 16/11/2010 16:21


Un grand rire barbu malgré tout, je l'entends d'ici et il pique ...


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/11/2010 17:02



... vous avez reçu des tessons de ses éclats ? C'est douloureux, je compatis.