Interlude : la vie contemporaine

Publié le 2 Septembre 2010

Suite à une interruption de l'image indépendante de notre volonté,

nous publions aujourd'hui une image de la vie contemporaine.

 

P1020459

        (Cliquer sur la photographie pour l'agrandir)

 

 

 

Gaston Bachelard

 

Gaston Bachelard, l'encre et la pierre  (cliquer)

 

 

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Repost 0
Commenter cet article

PhA 03/09/2010 14:39


C'est, à peu de choses près, n'importe où.


Gilbert Pinna, le blog graphique 03/09/2010 14:51



A peu de choses près, c'est exactement ça.



TG 03/09/2010 09:27


Excusez ma distraction… J'avais cru voir une pelouse subventionnée par la Caisse des dépôts et de Consignation dans le cadre de la promotion de l'art contemporain en région…


Gilbert Pinna, le blog graphique 03/09/2010 09:38



... vous n'étiez pas si loin...



TG 03/09/2010 07:59


Mais où est donc l'installation d'art contemporain subventionnée par la DRAC, le FRAC, le ministère de la culture, La maison des jeune, la caisse d'épargne et le 1% patronal?


Gilbert Pinna, le blog graphique 03/09/2010 08:33



Mais si, mais si... vous l'avez sous vos yeux, déployée : Libre explosion végétale sur barres de béton (catégorie land art).



co errante 02/09/2010 23:37


Tant qu'il y en a encore, oui... Et là, c'est le cas. Je me demande bien d'ailleurs où va ce tout petit sentier.


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 23:56



... le sentier contourne la cité comme une sorte de petit périphérique piétonnier (et quand on l'emprunte, c'est déjà une aventure.)



co errante 02/09/2010 23:15


Est-ce là qu'a été rencontrée la vache ? Je comprendrais alors son drôle de sourire. ;-)


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 23:28



...il me semble que  l'herbe y est aussi verte qu'ailleurs...



léa 02/09/2010 22:37


Petite partie de campagne en banlieue ?


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 22:47



... une campagne de remblais où ont prospéré les micoucouliers. On y voit aussi certaines années des coquelicots.



Dom A. 02/09/2010 20:01


On aura noté la surprenante absence de tags !


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 20:16



... une encre invisible ?



lasiate 02/09/2010 19:01


c'est bien de s'arrêter parfois entre béton et enclume


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 19:20



... oui, en attendant que l'encre redevienne un liquide.


http://gilbertpinnalebloggraphique.over-blog.com/article-gaston-bachelard-l-encre-et-la-pierre-48584984.html



mike hammer papatam andropov 02/09/2010 18:08


Bizarre, je ne reconnais pas le trait, c'est de qui ?


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 18:30



... probablement, d'un plasticien urbain hyperréaliste...



Kitty 02/09/2010 16:07


Merci. C'est drôle comme soudain la réalité, au millieu de dessins, semble moins réelle, un peu étrange, et du coup belle même dans la banalité (non pas que la photo soit banale, loin de là), comme
elle aussi dessinée.


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 17:38



... oui, ce petit impromptu photographique se met, du coup, à interroger le simple graphique...



julien 02/09/2010 16:06


Ah, oui, l'interlude de la télévision d'hier, les jours de grève... ;-)


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 17:35



... cet Interlude, en noir et blanc, se voulait alors comme un moment de détente de la vie culturelle télévisée, accompagné d'une musique faussement ingénue... ( Je me
souviens, j'étais hagard devant l'écran, un peu à l'ouest...)



Aléna 02/09/2010 15:51


??


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 17:31



... une image décalée.



kouki 02/09/2010 15:41


beurk
oups, sorry !


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 17:30



... juste un fragment de la vie contemporaine...