Gaston Bachelard, l'encre et la pierre

Publié le 14 Avril 2010

 

" L'encre circule comme un sang noir et la plume ou le pinceau ou quelque instrument de sortilège, en rêvant, suivent la fibre, la pointe. Au sein de l'encre, la pierre recommence à germer."

 

                                         Gaston Bachelard, Rêves d'encre in Le Droit de rêver

 

 

Gaston Bachelard

 

(Cliquer sur les dessins pour les agrandir)

 

Gaston Bachelard-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Sartre, Camus et les autres

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

http://poweredwebsite.com/ 04/08/2014 14:12

I am so happy that I could know about Gaston Bachelard and his art works from this article. I loved the paintings and drawings of Gaston that you have shared. I am excited about the work “The Dreams in Ink Right to Dream”.

Dom A. 03/09/2010 19:07


C'est amusant, ma mère, qui avait suivi des cours de philo à Brest, me disait que son professeur avait un accent parisien.
L'EN est le meilleur des brasseurs ! (avec la SNCF...)


Gilbert Pinna, le blog graphique 03/09/2010 19:27



Dans les écoles, les instituteurs sont désormais des maîtres-brasseurs.



Dominique Hasselmann 02/09/2010 19:55


Faire passer une philosophie dans quelques traits (d'esprit) relève effectivement de l'art graphique.

Ma mère, qui avait suivi ses cours de philo, me parlait de l'accent du terroir qu'avait Bachelard : son "encrage" dans la vie s'exprimait dès qu'il parlait.

"La flamme d'une chandelle", ce petit livre lumineux, éclaire toujours certaines bibliothèques...


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 20:14



"Le travailleur sous la lampe est ainsi une gravure première, valable pour moi en mille souvenirs, valables pour tous, du moins je l'imagine. Le dessin, j'en suis sûr, n'a pas
besoin de légende. On ne sait pas ce que pense le travailleur à la lampe, mais on sait qu'il pense, qu'il est seul à penser. La gravure première porte la marque d'une solitude, la marque
caractéristique d'un type de solitude. Comme je travaillerais mieux, comme je travaillerais bien si je pouvais me retrouver en une ou l'autre de mes gravures "premières" ! "


Gaston Bachelard, La flamme d'une chandelle


Merci Dominique.



coccinelle 02/09/2010 19:32


Encre et pierre, rêve et mémoire que vous restituez. On aime revenir à/vers certains dessins.


Gilbert Pinna, le blog graphique 02/09/2010 20:09



... la pierre, comme le béton, a ce pouvoir d'aimantation.



Aléna 13/05/2010 21:20


alors, ce portrait de Bachelard est très réussi, très ressemblant, je ne veux pas dire dans les traits seulement (car il y a peu de traits ici) mais dans l'esprit ou la lettre (car il y a peu de
traits aussi). ;-)


Marie 21/04/2010 20:45


Je voulais vous dire que grâce à vous, je retourne vers lui, et aussi vers Chagall...


Gilbert Pinna, le blog graphique 21/04/2010 22:09



... j'en suis ravi.



Marie 20/04/2010 07:12


La belle personne, le droit de rêver...


Gilbert Pinna, le blog graphique 20/04/2010 07:56



Oh, oui !...



isabelle.c 17/04/2010 14:31


J'y vois bien les quatre éléments ! J'adore ce graphe, subtile, ... en mouvement, fluide, terreux, chaud !


Gilbert Pinna, le blog graphique 17/04/2010 15:25



... oh, quel bel hommage !...



Lasiate 16/04/2010 08:59


un portrait Alzheimer


Gilbert Pinna, le blog graphique 16/04/2010 11:56



... ? ...



hozan kebo 15/04/2010 18:12


bien que ne laissant pas de "commentaires" je suis très régulièrement votre travail et toujours avec un immense plaisir
(et quel dommage que Bachelard soit désormais presque méconnu)


Gilbert Pinna, le blog graphique 15/04/2010 21:06



... Merci à vous !



léa 15/04/2010 11:42


L'homme à la longue barbe fleurie ?


Gilbert Pinna, le blog graphique 15/04/2010 15:33



... oui, lui-même, en personne !



espace-holbein 15/04/2010 00:04


Petit facteur qui rêvait d'encre.


Gilbert Pinna, le blog graphique 15/04/2010 09:29



... le préposé poétique...



K. 14/04/2010 23:43


Curieux comme on lui voit un double visage...


Gilbert Pinna, le blog graphique 15/04/2010 09:27



... l'animus et l'anima ?...