comme un boeuf

Publié le 11 Mai 2010

" Je ne suis pas ponctuel parce que je ne ressens pas les souffrances de l'attente.

J'attends comme un boeuf."

 

                                                                                 Franz Kafka, Journal, 1911

 

 

l'autre bichon

 

( Cliquer sur le dessin pour l'agrandir )

 

 

 

 

kafka 877

 

Franz, ce qu'il est   (cliquer)

 

 

 

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les fantômes de Kafka

Repost 0
Commenter cet article

Isabelle C. 13/05/2010 12:23


"... dans l'attente indéfinie, se creusent ou le rien ou l'intensité sans heure."
Celle-là je m'en tapisse le fond !


Gilbert Pinna, le blog graphique 13/05/2010 21:19



:-)



laurence 12/05/2010 12:48


et qui avait le don de la métamorphose


Gilbert Pinna, le blog graphique 12/05/2010 14:21



... et toujours un peu en procès avec lui-même... oui, je crois que je vois à qui vous pensez... (dit sur un air entendu)



Lasiate 12/05/2010 00:06


un ruminant qui a beaucoup produit ;)


Gilbert Pinna, le blog graphique 12/05/2010 11:57



Oh, oui...



Aléna 11/05/2010 22:26


ah ben ça! est-ce le sage qui parle? Moi qui n'écris que sur l'attente, j'ai encore du chemin à faire! (Dîtes, c'est une fascination pour Kafka...)


Gilbert Pinna, le blog graphique 11/05/2010 22:58



... une fascination pour ses fantômes diversement réincarnés... (en boeuf, peut-être ?)



léa 11/05/2010 22:13


Attendre comme un boeuf, comme les vaches voient passer les trains ?


Gilbert Pinna, le blog graphique 11/05/2010 22:56



... comme d'autres regardent passer les bateaux, le temps, les plats...



PhA 11/05/2010 19:04


A l'abattoir.


Gilbert Pinna, le blog graphique 11/05/2010 19:42



Oui, direct.



Saravati 11/05/2010 10:27


Que sait-on de l'âme d'un boeuf ?
Qu'il paît et se tait ?


Gilbert Pinna, le blog graphique 11/05/2010 11:51



... une âme pour le moins ruminante...



kouki 11/05/2010 09:21


Pourtant l'oeil est vigilant. j'aime bien ce regard sans illusions.


Gilbert Pinna, le blog graphique 11/05/2010 11:59



... l'oeil-de-boeuf invite la lumière...



TG 11/05/2010 07:57


Efforce-toi de ne pas être de ton temps disait Georg Christoph Lichtenberg


Gilbert Pinna, le blog graphique 11/05/2010 11:57



... dans l'attente indéfinie, se creusent  ou le rien ou l'intensité sans heure.



laurence 11/05/2010 07:39


le boeuf et l'ane peut être...


Gilbert Pinna, le blog graphique 11/05/2010 11:51



... et le laboureur ?