Publié le 30 Avril 2009

 L’homme masqué se met à danser sur un air de salsa.

 Du côté du chien qui lui fait face, rien ne se passe,

 aucun frémissement, aucune excitation.


 Puis la musique s’emballe et le chien, debout, dort.

 

  

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Repost 0

Publié le 28 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Ogres et sorcières

Repost 0

Publié le 26 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Ceux de la bande

Repost 0

Publié le 24 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Repost 0

Publié le 22 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Repost 0

Publié le 22 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Repost 0

Publié le 22 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Tout garder

Repost 0

Publié le 21 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Tout garder

Repost 0

Publié le 17 Avril 2009

Dans les petits matins d’octobre, qui déjà sont l’hiver, elle traverse

la cour trempée de la ferme. Elle va nourrir les cochons et les poules.

On dirait Duras. 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Marguerite D.

Repost 0

Publié le 16 Avril 2009

l'homme à la barbe
(cliquer sur le dessin pour l'agrandir)

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Ceux de la bande

Repost 0

Publié le 13 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Repost 0

Publié le 8 Avril 2009

J'ai le souvenir d'avoir lu, enfant, un livre qui s'appelait
"Oui-Oui et le chien qui saute".
Je crois me souvenir que le chien sauteur était un peu fou, très intempestif
mais c'est sa fulgurance qui a dû m'impressionner le plus.



(cliquer sur le dessin pour l'agrandir)

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Repost 0

Publié le 3 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Repost 0

Publié le 3 Avril 2009

La chèvre et la sorcière bleues  La chèvre et la sorcière
Dans le ciel
Ce que j'aime bien avec cette ogresse, c'est son joyeux déploiement.
Je pense aussi à la chanson d'Anne Sylvestre :
"Gulliverte, épaulée comme un camion..."


Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Ogres et sorcières

Repost 0

Publié le 2 Avril 2009

 

 Franz Kafka évoque dans son Journal la danseuse qu’il a vue dans

 un théâtre  à l’occasion d’une tournée du Ballet impérial de Russie

 à Prague.

 D’elle, il écrit qu’elle n’est pas si belle au naturel, à l’air libre,

 un peu lourde et engoncée dans des jupes de vieilles femmes.

 Il dit aussi qu’elle a un grand nez, fasciné qu’il est par tous les nez,

 et écrit aussi qu’elle a de fort jolis petits pieds.

 

 On devait dire d’elle, la Eduardowa.

la danseuse Eduardowa 1 

 

La femme tourbillonne, sautille dans un élan de tous les diables.

Elle est insaisissable, elle est cette fulgurance.

 

Plus de doute possible, d’elle, on a bien dû dire la Eduardowa.

 

 

 

 

 Il y a aussi cette histoire selon laquelle Eugénie Eduardowa

 aime à circuler en tramway, à Moscou et à Prague, accompagnée

 de ses musiciens. Les voyageurs font le trajet au son du violon

 et il paraît que tous se taisent et que les notes vibrent

 suavement dans le wagon, à chaque courant d’air.

la danseuse Eduardowa 3 

(cliquer sur les dessins pour les agrandir)

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les fantômes de Kafka

Repost 0

Publié le 2 Avril 2009

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les fantômes de Kafka

Repost 0

Publié le 1 Avril 2009



 Ce dessin qui évoque Franz Kafka reprend les portraits photographiques

 bien connus. De Prague à Vienne, en passant par Venise, Marienbad

 et Berlin, il est impossible de penser Franz Kafka en couleurs.

 Partout où Kafka pose ses pas, partout, il hante les ruelles, partout,

 une intense buée l’éclaire, en noir et blanc.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les fantômes de Kafka

Repost 0

Publié le 1 Avril 2009

La Parade  Pacotille  

 Il est installé sur un petit promontoire rocailleux. Un petit zoo expose

 un vieux lion, un babouin décharné, un chien pouilleux, une chèvre

 décatie. Et puis, il y a la majorette qui tambourine et tourbillonne

 lourdement.

 Un petit cirque de pacotille, juste à la sortie de l’école.

 

 le petit cirque 2 
(cliquer sur le dessin pour l'agrandir)

Voir les commentaires

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Le petit cirque

Repost 0