un homme sur un banc

Publié le 23 Juillet 2015

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis ces voix qui percent, qui disent qu'avec la chaleur, le matin, on ouvre les portes et les fenêtres et que c'est par là qu'ils entrent, les serpents, ces sales bêtes, qu'on ne peut pas les toucher, ces sales bêtes, qu'elles sont effrayantes et qu'elles entrent partout l'été dans les maisons avec la chaleur, oui partout dans les maisons avec la chaleur, et que c'est par là qu'ils entrent, les serpents.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la nuit, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis ce silence d'acier qui nous incendie.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis, soudain, cette humeur bleue qui lui voile les yeux et ses doigts qui caressent sa cuisse.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis, soudain, une envolée, un rodéo, une aventure.

un homme sur un banc

Au jardin public, sous l'arbre immense, dans la pénombre, un homme sur un banc. Torpeur de canicule et puis, soudain, rien.

un homme sur un banc
un homme sur un banc

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Repost 0
Commenter cet article

Dominique Boudou 26/07/2015 18:29

J'aime cette idée de l'homme sur un banc, chère à Simenon notamment. Et j'aime les déclinaisons que vous en donnez.

Gilbert Pinna 26/07/2015 18:39

... merci Dominique !

Natacha S. 24/07/2015 18:04

Tous mes encouragements. À suivre...

Gilbert Pinna 24/07/2015 18:05

;-)

Natacha S. 24/07/2015 17:31

Nous pourrions casser nos maigres tirelires, non? Votre blog mérite mieux! Souscription? Pourquoi pas?
PS J'ai beau vivre en Helvétie, la Suisse connaît (ne reconnaît pas) ses Suisses pauvres.

Gilbert Pinna 24/07/2015 18:03

(... merci Natacha !... mais une autre option existe, celle d'émigrer vers une autre plateforme... j'y songe... ;-)

Natacha S. 24/07/2015 16:45

Navrée, après plusieurs mois d'absence, de retrouver votre blog avec de la pub. J'espère que cela fait vivre son homme, mais franchement ça gâche...

Gilbert Pinna 24/07/2015 17:23

(... et le plus fort, c'est qu'il faut payer pour ne pas voir de pub... désolé ! )

patrick verroust 24/07/2015 16:27

Il est le temps, enfin le sien, avec ses nuits, ses jours, ses cauchemars , et son heure bleue..".Cela s'appelle l'aurore" aurait dit Giraudoux et Prévert?

Gilbert Pinna 24/07/2015 17:23

;-)