bord de route

Publié le 6 Juin 2015

Bord de route, contre les grillages rouillés, des cailloux blancs, des herbes folles, des spigaou, des coquelicots et cette odeur irrépressible des grands matins qui s'ouvrent.

bord de route

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Repost 0
Commenter cet article

Dominique Hasselmann 19/06/2015 07:41

Vive la narine !

Gilbert Pinna 19/06/2015 10:16

... les doigts dans le nez.

DAutrou 11/06/2015 17:55

Comme une éruption solaire

Gilbert Pinna 13/06/2015 08:50

... et ses picotements dans les narines.

patrick verroust 07/06/2015 09:42

L'odeur de l'heure bleue plus réelle que les espoirs de grand soir....

Gilbert Pinna 13/06/2015 08:52

... comme une orange.