tess et raoul

Publié le 22 Mai 2015

tess et raoul

À paraître le 27 mai aux Éditions Le Bateau Ivre

CÉCILE DELALANDRE, TESS ET RAOUL,
précédé
de BREUILLES

Ne lisez pas Tess et Raoul. Jamais. Ça vous ferait trop mal. C'est un poison violent. Parce que, forcément, vous vous diriez : « C'est comme ça que je veux être aimé ! » Et ça vous rendrait fou. À hurler. À la lune. Née de l'oreille de Rabelais, des suites de la rencontre fortuite sur une table de dissection de Kafka avec Lautréamont, fiancée d'un pirate nommé Boris Vian, Cécile Delalandre vous enroulera dans sa langue aussi sûrement qu'une lame de fonds qui charrie toutes les tripes du monde. À consommer sans modération comme un single de 18 ans au fond d'un rade enfumé.

L’œuvre originale de Gilbert Pinna, Tess et Raoul, 2015 (encre de chine, lavis) orne l'ouvrage en frontispice.

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article