derrière la vitre

Publié le 28 Décembre 2014

derrière la vitre

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les oubliés du monde

Repost 0
Commenter cet article

Dominique Hasselmann 29/12/2014 07:34

Il y a donc cette séparation invisible - comme un plafond de verre qui serait vertical - entre lui et le monde, lui et la nouvelle année : celle-ci hésite à entrer, elle se cogne à la paroi invisible, et lui, il reste en 2004 quoi qu'il arrive.

Gilbert Pinna 29/12/2014 10:42

... il a la décennie résistante.

patrick verroust 28/12/2014 11:10

Envie de vivre, il en a marre de se tenir à carreau, il se sent mal dedans, se sentirait bien en mâle dehors...

Gilbert Pinna 29/12/2014 10:43

... passer la vitre.