en bout de page

Publié le 3 Mars 2014

en bout de page

Rédigé par Gilbert Pinna, le blog graphique

Publié dans #Les fantômes de Kafka

Repost 0
Commenter cet article

Dominique Hasselmann 09/03/2014 09:47

il y a le blanc qui attend d'être rempli "en lignes"...

Gilbert Pinna 09/03/2014 09:56

... et dans les méandres du clavier, il se perdit.

patrick verroust 04/03/2014 01:21

"L'homme est un mystère (...), je m'occupe de ce mystère car je veux être un homme." Dostoïevski...
Kafka déchiffra à coups de hache mais le verdict de la tuberculose était sans appel. Il dut en subir la métamorphose et disparaître corporellement, en bout de page....Ce qu'il découvrit était si inacceptable qu'il aurait voulu qu'il n'en reste pas une page, Max Brod sauva cette œuvre immense. Merci à lui